PAILLAGE / Comment l'atelier restaure...

UN CORDON DE PAILLE NATURELLE OU DE SEIGLE FAIT MAIN


L'atelier est spécialisé dans la restauration des paillages sur fauteuils anciens ou de designer. Le temps est pris de tout faire à la main pour redonner vie aux sièges de valeur.

 

Je n'utilise pas de bobines de paille toute prête et d'imitations en papier bas de gamme. Ce serait gagner du temps mais pour un résultat médiocre, ne correspondant pas aux fauteuils qu'on me confie.

 

Les pailles sélectionnées sont  fines, d'excellente qualité et cultivées en France. Le toron est entièrement confectionné à la main de façon traditionnelle.

 

Vous avez le choix, selon vos goûts et le style du siège, entre :

  • l’aspect naturel et brut de la laîche (paille des marais),
  • l’aspect satiné de la paille de seigle,
  • un paillage mixte : un fond en laîche et quelques cordons de seigle coloré.

Certains sièges du 20è siècle, parfois signés de grands noms du design, nécessitent l'emploi du jonc de mer asiatique puisqu'ils ont été conçus ainsi. Néanmoins, le cordon est lui aussi façonné à la main à l'atelier, même si ce type de paille existe en rouleau tout prêt (mais bien sûr rien à voir avec le fait main).

 

J'essaie de restaurer en utilisant autant que possible les matières et techniques d'origine.


Le choix du fait main et des matières de bonne qualité

Paillage : reconnaître le toron fait main

Vous l'avez peut-être constaté, faire restaurer un siège peut engendrer quelques déceptions.

Voici quelques astuces pour ne pas se faire avoir.

Le fait main, comme pratiqué à l'atelier, est incomparable. Je n'utilise pas (sauf cas de fauteuils de designers conçus ainsi) les matières toutes prêtes, vendues en rouleau pour gagner du temps.

 

Dans le cas d'un paillage naturel, l'aspect grossier et terne du toron industriel est caractéristique.

 

Mais pour le paillage de seigle, il y a un truc...


Constitué d'un coeur en laîche, entouré d'un ruban de seigle teinté, le toron en seigle traditionnel nécessite temps et savoir-faire (plusieurs couleurs disponibles).

 

Simultanément et progressivement, la main forme le cœur du toron et enroule le seigle, uniquement sur la partie visible de l'assise. Dessous, la paille est à nu...


Donc, pour être sûr,  retournez le siège et comparez les dessus et dessous :

  • l'aspect est identique : c'est un toron d'origine industrielle (généralement assez moche) ;
  • vous distinguez la paille brute (le support) de la paille de seigle (la couleur) : le toron est fait main.

Bien exécuté, le fait main donne un paillage de meilleure qualité et plus joli. Plus long à réaliser, il est aussi plus coûteux.